arthrite-musculation

L’arthrose se caractérise par de sérieux dommages du cartilage des articulations

L’histoire des sports de force est lié de près aux troubles articulaires, aux problèmes d’arthrose et d’arthrite, même si les athlètes en parlent généralement assez peu. Qu’il s’agisse du sport amateur ou professionnel, les articulations douloureuses font souvent partie du quotidien des culturistes et des powerlifters. La récurrence des entraînements lourds de musculation contribuent parfois à une usure prématurée des cartilages articulaires, entraînant des inflammations qualifiées d’arthrite. Disons que ces inflammations des ligaments ou des cartilages sont assez similaires à ceux que subissent les sédentaires avec l’âge. Dans ce cas, le repos est souvent conseillé afin de laisser du temps aux tissus conjonctifs pour se régénérer. Seulement, parler de repos à un athlète qui s’entraîne sérieusement et de manière régulière est souvent assez mal perçu dans le monde de la force. Disons que le surentraînement n’est jamais très loin lorsque les tissus articulaires commencent à souffrir. Pourtant, l’un n’est pas forcément lié à l’autre mais il s’agit souvent d’un mauvais signe d’alerte de l’organisme. Dans ce cas, n’est-il pas possible d’entretenir les tissus articulaires et conjonctifs de manière adéquate par rapport aux exercices de résistance effectués régulièrement ?

Quels sont les nutriments qui interviennent sur la solidité des articulations, des tendons et des ligaments ?

glycine-yam-nutrition

La glycine, l’acide aminé indispensable à la synthèse des fibres de collagène…

Tout d’abord,vous devez savoir que les douleurs articulaires se soignent à tous âges mais que naturellement, cela prendra plus de temps si vous êtes plus âgé. Dans tous les cas, il est toujours possible de se remettre et de réduire les troubles articulaires de l’arthrose ou de l’arthrite. Mais avant d’évoquer tel ou tel nutriment, il faut déjà que vous pensiez à bien vous hydrater. L’eau faisant partie des tissus articulaires pour une large part, l’hydratation est donc indispensable à la santé articulaire au quotidien. Comme vous le savez, les minéraux entrent en jeu dans le bon fonctionnement articulaire. Naturellement, il existe d’autres facteurs qui vont jouer sur la santé articulaire. L’un de ces facteurs est lié à la présence de glycine dans l’organisme et des apports alimentaires pour cet acide aminé en particulier.

Comme vous le savez, la glycine intervient sur la synthèse du collagène, une protéine de structure essentielle, avec l’élastine. Cette protéine structurelle n’existerait pas sans la glycine. Cependant, un problème se pose à ce niveau, étant donné que notre organisme ne dispose pas forcément assez de glycine pour subvenir à l’ensemble de ses besoins. La glycine est impliquée dans la synthèse de la créatine, de la bile, de certains antioxydants et du collagène, ce qui explique pourquoi elle est aussi importante. Notre alimentation n’étant pas forcément très riche en glycine, un supplément journalier contribuera à subvenir aux besoins de synthèse du collagène. Comme le démontre de nombreuses expériences scientifiques 5 à 8 grammes de glycine par jour présentent de l’intérêt pour la santé des articulations an agissant sur la synthèse endogène du collagène.

Le collagène est une protéine qui renforce la plupart des tissus organiques et structurels

musculation-articulations

Les sports de force engendrent parfois des troubles articulaires…

Quant au collagène lui-même, il s’agit de la protéine de structure la plus abondante du corps humain. Il façonne littéralement le corps humain, entre les organes, les muscles et les tissus conjonctifs. On le retrouve partout, dans les tissus conjonctifs, la peau, la masse musculaire, les os et les articulations. Le collagène renforce la structure et la résistance de ces tissus essentiels à l’intégrité physique. Pourtant, les apports alimentaires en collagène s’avèrent particulièrement faibles à notre époque. A ce jour, un nombre important d’études cliniques prouve que le collagène, ainsi que la gélatine, une autre source de collagène et de glycine, présentent un intérêt dans le cadre du renforcement des tissus articulaires et ligamentaires. Mais lorsqu’il s’agit de troubles articulaires comme l’arthrose, chez les sportifs, de quoi parlons-nous exactement ?

Quelle définition donner à l’arthrose dans le cadre des sports de force ?

L’arthrose est défini par un ensemble de lésions microtraumatiques et/ou de traumatismes articulaires aiguës. Cependant, il s’agit aussi d’un problème complexe étant donné que des entraînements intenses de résistance peuvent provoquer de l’arthrose mais en revanche, une activité physique modérée peut renforcer les tendons, ligaments et articulations. Ajoutons que certains sports d’endurance où la fréquence des chocs est soutenue sont également susceptibles de générer de l’arthrose. En partant du principe que la douleur articulaire est présente chez les sportifs de la force, quelle serait l’attitude ou les précautions à adopter dans ce cas ?

Collagène et glycine, des compléments alimentaires contre les troubles articulaires, l’arthrose et l’arthrite

Dans cette situation problématique, un apport nutritionnel en collagène (15g/jour environ) ou en glycine (4 à 8 g/jour) constitue déjà une aide fonctionnelle qui peut donner de bons résultats sur plusieurs semaines. Ajoutons que dans des cas d’arthrose assez lourds, il serait sans doute intéressant d’associer une prise de collagène avec de la glycine afin que l’acide aminé contribue à la régénération articulaire mais qu’il ne soit pas non plus totalement mobilisé par la synthèse du collagène. En outre, la pratique d’un sport où la contrainte articulaire est considérée comme faible (natation, vélo, marche…) pourrait contribuer à la réduction des symptômes.

De manière générale, un apport en glycine ou en collagène contribuera à réduire l’apparition et la fréquence des troubles articulaires et de l’arthrose en particulier. De lui-même le collagène fournira les acides aminés nécessaires à l’entretien des articulations mais si les douleurs persistent, un apport supplémentaire en glycine contribuera à réduire le problème. La glycine est un complément assez versatile mais les besoins nutritionnels dans le cadre de l’entretien articulaire sont importants et souvent difficile à satisfaire, précisément à cause des carences en cet acide aminé.

YAM Nutrition