La glycine, l’acide aminé non essentiel mais véritable couteau suisse de l’organisme

La glycine est l’acide aminé le plus simple que la nature puisse synthétiser. Elle répond à la structure de base des acides aminés, une fonction acide (COOH) et une fonction amine (NH2). Mais c’est aussi un acide aminé dont nous manquons chaque jour du fait de notre alimentation carencée. Par le passé, nous mangions pratiquement toutes les parties de la viande animale alors qu’aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Seules les parties nobles de la viande son consommées. Autrefois, le bouillon d’os, bouillon de poule et gélatine nous apportaient de la glycine. Malheureusement, les carences en glycine sont aujourd’hui aussi courantes que pour le magnésium ou la vitamine D.

La glycine participe à de nombreux métabolismes, dont la synthèse du collagène et de la créatine par exemple

Considéré comme non essentiel, certains chercheurs plus avisés la considère pourtant avec beaucoup d’intérêt. Comme le rappelle Christophe Bonnefont dans cette vidéo, la glycine participe à de multiples fonctions organique indispensables à notre santé. C’est notamment le cas pour la synthèse du collagène par exemple. En effet cet acide aminé non essentiel constitue plus du tiers des fibres de collagène de notre corps. La glycine, par le bien de cette protéine structurelle qu’est le collagène, participe ainsi à l’entretien et à la réparation des tissus conjonctifs, de la peau et de nos muscles. En effet, nos muscles ont aussi besoin de glycine. Rappelons que les gaines qui entourent les muscles à plusieurs niveaux sont essentiellement constitués de collagène.

Les carences en glycine chez l’homme représenterait près de 8 grammes par jour, ce qui est beaucoup pour un acide aminé

En tout état de cause, Christophe Bonnefont nous rappelle que nous manquons de glycine au quotidien. Les carences sont estimés entre 8 à 10 grammes de glycine chaque jour. Un article scientifique avait pointé du doigt cette carence à partir d’une étude sur les grands mammifères et leur évolution. Ce manque en glycine s’était aussi retrouvé chez l’homme. Par ailleurs, notre organisme en synthétise aussi mais pas plus de 3 grammes généralement. Un apport en glycine sous la forme d’un complément alimentaire est donc assez bienvenu. La glycine intervient sur de nombreux métabolisme, comme celui de la créatine par exemple. Elle détoxifie le foie mais elle est aussi reconnue comme un complément longévité tout à fait remarquable. Quelques grammes avant le coucher vous aideront aussi à bien dormir. Qu’il s’agisse de la santé de la peau, de l’énergie mais aussi de son effet anti-catabolisant reconnu, cet acide aminé non essentiel risquerait pourtant de vous apporter bien des services…

YAM Nutrition