La testostérone, la SHBG, l'ortie et le palmier de Scie
| 0 commentaires

La testostérone, la SHBG, l'ortie et le palmier de Scie

La testostérone est indissociablement liée au monde du bodybuilding. Hormone mâle de la force et de la croissance musculaire, la testostérone est en liens directs ou indirects avec de multiples processus qui stimulent l'hypertrophie des muscles. Cependant, bénéficier d'un taux élevé de testostérone est accessible à ceux qui connaissent certains principes démontrés par la recherche scientifique. Ces principes affirment que la testostérone et la forme libre de cette hormone, peuvent être augmentés.

Naturellement, le monde du bodybuilding est sérieusement axé sur un discours et un mythe, celui des hormones androgènes et de la testostérone en particulier. Personne n'est assez simple d'esprit pour croire qu'il est possible d'atteindre des physiques aussi massifs et secs sans que la question du dopage ne puisse se poser. Professionnel, amateur ou simple pratiquant de la musculation savent pertinemment que la testostérone joue un rôle majeur sur le gain de la force et de la masse musculaire. Si d'autres facteurs entrent en compte lorsqu'il s'agit de l'hypertrophie des fibres du muscle squelettique, la recherche scientifique a mis à jour plusieurs mécanismes qui nous laissent penser que la testostérone est au centre de ce principe. Cette hormone intervient sur des processus complexes et multiples ; laissant croire, souvent par erreur, que rien n'est possible sans ce facteur hormonal.

La testostérone est nécessaire à la croissance musculaire mais elle alimente aussi les espoirs des pratiquants de la musculation avec les risques du dopage

La testostérone alimente tous les fantasmes chez le pratiquant lambda mais elle alimente aussi le marché de la nutrition sportive avec des promesses et des nutriments qui n'ont pas grand chose à voir avec la réalité biologique scientifiquement démontrée. Aujourd'hui, un nombre incalculable de "boosters" de testostérone sont présents sur le marché. Ils prétendent stimuler la croissance musculaire. A base le plus souvent de Tribulus terrestris, de Maca ou d'autres végétaux sans lien direct avec le métabolisme de cette hormone, ces "boosters" ne reposent sur aucun constat scientifique sérieux et risques surtout de vous faire perdre de l'argent plutôt que de vous faire gagner un peu plus de muscle. Alors, hormis le fait de risquer de mettre sa santé en danger pour des clopinettes, existe t-il un moyen sain, légal et simple de favoriser la libération et le travail de la testostérone chez l'athlète ?

Peut-on réellement bénéficier d'un taux de testostérone qui stimule la force et l'hypertrophie de manière saine et naturelle ?

Même si cela peut paraître difficile à croire si des athlètes pas si naturels qu'ils le prétendent passent du temps à vous affirmer le contraire, il est toujours possible d'obtenir un taux normal et sain de testostérone qui vous aide à gagner du muscle et de la force, sans avoir recours à des produits dopants et potentiellement dangereux. Il s'agit ici de comprendre que la quantité totale de testostérone n'est pas un indicateur suffisant quant à son efficacité. En effet, certaines protéines comme la SHBG (mis pour Sex Hormone Binding Globulline) se lient à la testostérone dans le sang pour la rendre inactive.

A vrai dire, le taux de testostérone lié à cette protéine est de 98%. Cela veut dire que seul 2% de l'hormone est considérée comme active. Vous pourriez penser que 2% sur un total de 800ng/dl de testostérone importe plus que 2% sur 500ng/dl est vous auriez – partiellement – raison. En réalité, si le total de testostérone libre peut être augmenté, les deux facteurs biologiques (total et hormone libre) devraient, dans l'idéal être améliorés. Pour cela, il existe plusieurs solutions.

Certaines substances méconnues jouent sur le lien de la testostérone à la SHBG

La testostérone est majoritairement liée à la SHBG mais nous savons que certaines substances végétales (et tout à fait légales) peuvent aussi se lier à la SHBG. Du coup, une partie de cette globulline ne pourra plus se lier à l'hormone et donc, le taux de testostérone libre va augmenter. Les lignanes de l'ortie (Sécoisolaricirésinol) vont jouer ce rôle. Plus de testostérone libre et active signifie aussi plus de croissance musculaire à moyen termes. Il est également probable que les lignanes de la racines d'ortie bloque la conversion de la testostérone en œstradiol (17-bêta-œstradiol) comme l'indique la recherche scientifique actuelle.

A cette fin, la racine d'ortie est généralement associée auSabal, végétal aussi connu sous le nom de Palmier de Scie ou Saw Palmetto en anglais. Le Palmier de scie renferme effectivement des composants végétaux dont le mécanisme d'action est proche de celui de l'ortie (urtica dioica). En associant ces deux végétaux, l'inhibition de l'aromatisation (conversion) de la testostérone est recherchée. Avec l'appui de la recherche scientifique, nous avons donc basé la formule de Virilis V1 sur ces deux végétaux. Nous avons ensuite ajouté de l'Ashwagandha sous brevet (KSM-66) pour ses effets de réduction du cortisol et d'augmentation de la testostérone qui ont également fait l'objet d'études scientifiques.

Magnésium, zinc et vitamine D complètent les apports nutritionnels indispensables à une libération saine de testostérone

Si l'association de trois végétaux reconnus pour leurs effets sur le métabolisme de la testostérone est un pas décisif en avant pour les athlètes qui nous font confiance, il est bien évident que votre organisme demande d'abord à recevoir les nutriments essentiels à son fonctionnement. Nous avons donc ajouté du magnésium bisglycinate à la formule de Virilis V1. Le magnésium contribue à de multiples fonctions organiques. Le zinc est un oligoélément dont l'influence sur la libération de testostérone a été constatée. Des expériences scientifiques ont également mis en rapport le zinc avec le taux de testostérone libre dans l'organisme. Il réduit également la conversion en oestrogènes par le biais de l'enzyme aromatase.

Virilis V1 a été formulé en fonction des études scientifiques les plus pertinentes sur la testostérone libre et active

Avec cette formule, Virilis V1 a été développé sur une synergie d'effets de chaque élément associé, pour que chaque athlète profite réellement d'un taux optimal de testostérone, de manière totalement naturelle et efficace. YAM Nutrition vous propose désormais non pas un booster mais un complément qui potentialise les effets de vos entraînements de musculation et de leurs conséquences positives sur l'organisme, en fonction d'une libération saine de l'hormone mâle. En effet, Virilis V1 se base sur ce que nous apporte la recherche scientifique, sans Tribulus terrestris et autres fantaisies sans intérêt, à part celui de vous faire perdre de l'argent. Evidemment, il ne s'agit pas d'un produit dopant mais les effets positifs vont s'accumuler avec le temps, comme toute bonne formule devrait le faire.

YAM Nutrition

Laissez une réponse

Scroll