Glycine et Leucine
| 0 commentaires

Glycine et Leucine

Quand on vous parle d'acides aminés, la plupart des coachs, entraîneurs et nutritionnistes vous diront grossièrement que l'on sépare ceux qui sont essentiels de ceux qui ne le sont pas tout en vous donnant grossièrement les caractéristiques de base de quelques-uns d'entre eux...

Si nous savons que les acides aminés essentiels ne sont pas synthétisés par notre organisme, la question s'avère plus délicate pour les non-essentiels ou du moins, pour ceux que l'on caractérise parfois comme conditionnellement essentiels. En réalité, cela ne veut absolument rien dire sauf à évoquer que le métabolisme des acides aminés est particulièrement complexe. Dans ces conditions, pourrait-on isoler un ou plusieurs acides aminés tout en favorisant leur apport nutritionnel par rapport aux autres ? C'est précisément à cette question que nous allons tenter de répondre...

La Glycine et la Leucine sont-ils deux acides aminés à part des autres ?

Dans la plupart des cas, on vous parlera de plusieurs acides aminés formant des peptides ou des protéines mais on vous parlera plus rarement des acides aminés isolés. Pourtant, un apport nutritionnel supplémentaire de Glycine ou de Leucine a prouvé plusieurs fois au cours de nombreuses études cliniques qu'ils pouvaient apporter une aide nutritionnelle significative, notamment dans le cadre de la croissance musculaire et d'autres métabolismes plus ou moins directement liés à celle-ci.

La Glycine est le précurseur de la phosphocréatine et de la protéine de collagène

La Glycine est un acide aminé qui sert de base à la synthèse de la créatine avec la L-Méthionine et la L-Arginine. Indirectement, prendre un supplément de Glycine c'est aussi donner à votre organisme la matière première qui est nécessaire à la formation de la créatine endogène et ce, quel que soit votre âge. Cependant, la Glycine est d'abord considérée comme l'acide aminé essentiel à la synthèse d'une protéine de structure, le collagène. Autrefois considéré comme une protéine secondaire, le collagène est cependant présent dans tous les tissus de l'organisme, dans les tissus conjonctifs et même dans vos muscles.

Au niveau de vos ligaments et de vos articulations, la Glycine, en stimulant la synthèse du collagène, joue indirectement un rôle mélioratif sur la synthèse des tissus articulaires et réduit naturellement les risques potentiels d'arthrose. Inflammation des tissus articulaires, l'arthrose n'est pas seulement lié à l'âge mais peut aussi être due à l'intensité des exercices de musculation que vous pratiquez depuis des années. Indirectement, la glycine participe à la réduction de ces symptômes en stimulant la synthèse du collagène.

Le collagène devient de plus en plus essentiel à la croissance musculaire lorsque l'âge arrive

Comme nous le disions plus haut, le collagène est une protéine structurelle qui se retrouve aussi au niveau des muscles. Le collagène de type I et III est retrouvé dans la masse musculaire avec laquelle il se lie. Des études scientifiques de terrain tendent d'ailleurs à prouver que le collagène serait de plus en plus essentiel au fur et à mesure que l'âge avance. S'il s'agit d'une protéine peu significative sur la croissance musculaire à 20 ans, 30 ou 40 ans après, son influence est nettement plus élevée. Là aussi, la prise de glycine ou de collagène en poudre pourrait s'avérer bénéfique à la croissance musculaire.

Le taux de Leucine d'une protéine stimulera la synthèse des protéines musculaires avec plus ou moins d'intensité

La Leucine, premier acide aminé branché en termes d'importance métabolique ne peut cependant pas se passer de la L-Isoleucine ni de la L-Valine. La Leucine déclenche la synthèse des protéines par le biais de la voie mTOR/AKT/p70S6K. Autrement dit, si le taux de Leucine d'une protéine est insuffisant, celle-ci ne stimulera pas la croissance musculaire. A l'opposé, si le taux de Leucine est trop élevé, c'est la néoglucogenèse qui sera engagée, entraînant l'utilisation des acides aminés à des fins énergétiques. Ceci s'explique facilement en rappelant que la Leucine est insulinogène, elle joue un rôle similaire à l'insuline pour le glucose.

La Leucine est un moyen simple et efficace de lutter contre la sarcopénie et la perte de masse musculaire

D'autre part, l'assimilation des protéines devient de plus en plus difficile avec le temps. En effet, les intestins auront tendance à séquestrer de plus en plus d'acides aminés afin de satisfaire leurs besoins énergétiques, au détriment du taux d'acides aminés sanguins. Là aussi, des études scientifiques ont constaté que de renforcer les apports en Leucine avec l'âge stimulait l'anabolisme. De toute évidence, si vous avez plus de 40 ou 50 ans, de la Leucine pourrait être ajoutée à votre protéine, à raison de 5 à 10 grammes par jour, en fonction de votre activité physique.

Ainsi, et même si vous prenez déjà des protéines en poudre, ajouter quelques grammes de Glycine dans un verre d'eau et quelques grammes de Leucine dans votre shake de protéines pourrait constituer un avantage significatif sur la croissance musculaire, surtout si vous avez un peu plus de 20 ans. 

Aperçu de l'article La Glycine
Prochain message Les BCAA

Laissez une réponse

Scroll