La Leucine
| 0 commentaires

La Leucine

Si vous connaissez les BCAA – Acides Aminés Branchés – vous connaissez aussi la Leucine. Comme vous le savez, les BCAA sont au nombre de trois, Leucine, Isoleucine et Valine. Appelés branchés à cause de leur structure moléculaire particulière, les BCAA font partie des acides aminés essentiels. Votre corps ne sait donc pas les synthétiser à partir d'autres molécules ou d'autres acides aminés, essentiels ou non.

Aujourd'hui, une majorité d'articles traitent de la Leucine et de son rôle sur la croissance musculaire. Alors qu'en est-il réellement ?

La Leucine et son rôle sur la croissance musculaire

La Leucine est toujours considérée comme le principal acide aminé de la croissance musculaire et de la synthèse des protéines. La plupart des études scientifiques ont mis en valeur le rôle de la Leucine sur l'hypertrophie et la synthèse des protéines à partir du moment où une quantité suffisante de protéine est prise avec la Leucine. En effet, il est vrai que la Leucine déclenche la synthèse protéique au niveau cellulaire mais elle ne le fait pas seule. A cette fin, on vous parle souvent de l'aminogramme. Il s'agit tout simplement de l'équilibre relatif de chaque acide aminé dans une protéine. Lorsqu'un ou plusieurs acides aminés sont manquant(s), l'aminogramme est insuffisant en qualité et la synthèse des protéines le sera aussi. Cependant, la quantité de Leucine déterminera AUSSI si cette protéine sera utilisée pour la synthèse des protéines musculaires ou pour faire de l'énergie.

Un peu plus de Leucine déclenche la synthèse protéique mais trop de Leucine stimule la néoglucogenèse

La Leucine a pour propriété d'être insulinogène, c'est à dire qu'elle joue un rôle sensiblement similaire à l'insuline. Ceci explique d'ailleurs pourquoi un apport excessif de Leucine ne fait que précipiter les acides aminés glucoformateurs vers la néoglucogenèse. A l'opposé, quelques grammes de Leucine supplémentaires favorisent l'anabolisme des protéines, qu'il s'agisse d'une protéine de lactosérum, de caséine ou d'une protéine végétale (le pois par exemple), comme des études scientifiques l'ont démontré.

A cette fin, la Leucine va déclencher la synthèse protéique par le biais de la voie mTOR/AKT/p70S6k. On vous a d'ailleurs souvent parlé de la voie mTOR pour évoquer le rôle anabolisant de cet acide aminé. Cependant, la Leucine seule ne fera pas de miracles si les autres acides aminés protéinogènes ne sont pas présents. C'est par exemple le cas de l'isoleucine, un acide aminé proche de la Leucine. La recherche scientifique a prouvé que ce dernier stimulait la prise du glucose par les cellules en activant la fixation des GLUT4 au niveau des membranes cellulaires, permettant un stockage augmenté du glycogène par le muscle. Le troisième acide aminé branché, la L-Valine est également impliquée dans la gestion de l'énergie par nos cellules musculaires.

Autant la Leucine que la Valine et l'Isoleucine doivent être apportés en quantités suffisantes à vos muscles

Ces simples considérations doivent vous faire penser que les trois BCAA ont tous leur utilité. Des formules de BCAA du genre 4:1:1 ou pire 8:1:1 ne sont jamais que des boites de Leucine ou la Valine et l'Isoleucine sont présents en beaucoup trop faible quantité. Sans pouvoir le démontrer formellement, il est probable que ces BCAA trop pauvres en Valine et Isoleucine soient plutôt contre-productifs qu'efficaces à stimuler la croissance musculaire. D'autre part, pourquoi devriez-vous payer une boite de BCAA au prix de la Leucine qui devrait, dans ce cas, vous coûter beaucoup moins chère ? De là, rien ne vous empêche d'acheter un supplément de Leucine et d'en ajouter 3 à 5 grammes à votre protéine, en fonction de la quantité de protéine en poudre que vous prenez. Pour 30 g, ajoutez 3,5 g de Leucine, pour 40/45 g, ajoutez 4 g de Leucine environ.

Sur le plan scientifique, nous savons que la Leucine stimule l'anabolisme et le maintien de la masse musculaire mais nous savons aussi que la Leucine aura plus d'influence sur la synthèse protéique à 40 ou 50 ans qu'elle n'en a à 20 ans, de même pour les apports nutritionnels en protéines qui doivent augmenter avec l'âge afin de favoriser le maintien de la masse musculaire. Sur le plan du vieillissement de l'organisme, cela se traduit par une augmentation de l'extraction splanchnique. C'est à dire qu'au plus vous vieillissez, au plus vos intestins vont retenir d'acides aminés pour leurs propres besoin. En conséquence, la quantité d'acides aminés dans le sang va se réduire aved l'âge.

La Leucine, associée à la Glycine, peut vous aider à maintenir l'anabolisme musculaire

Les spécialistes en gérontonlogie ont tendance à affirmer que les apports en protéine mais aussi en Leucine pourront contrecarrer cette déficience liée à l'âge. C'est également vrai pour la Glycine. Des expériences cliniques ont par ailleurs prouvé qu'à partir du moment où un apport en Leucine n'était plus suffisant pour maintenir l'anabolisme musculaire, un apport supplémentaire en Glycine pouvait contribuer au maintien de l'anabolisme. Autrement dit, Glycine et Leucine sont deux acides aminés isolés dont nous pouvons recommander la supplémentation, surtout si vous prenez de l'âge.

Même s'il est assez difficile de conseiller la prise d'un acide aminé isolé, la Leucine et la Glycine font exception, à partir du moment où ils ne sont pas pris en excès. En réalité, quelques grammes de Leucine et de Glycine peuvent aider à stimuler et maintenir l'anabolisme, à partir du moment où les autres acides aminés sont aussi présents en quantité suffisante. Ainsi, la prise des acides aminés, comme de tous autres nutriments, est une question d'équilibre. Prendre 10 grammes de Leucine d'un seul coup ne fera que précipiter la conversion des acides aminés en glucose mais ne fera rien pour la synthèse protéique.

La règle de l'équilibre, ou homéostase en biochimie, est une règle à ne jamais oublier.

Aperçu de l'article Les BCAA
Prochain message Le collagène, on vous explique ce que c'est...

Laissez une réponse

Scroll